jeudi 17 novembre 2016

Greenwashing : les entreprises confondent écologie et économie




Eco-emballage, éco-conception, éco-énergie et même éco-management. Le mot éco est mis à toutes les sauces mais moins pour décrire un progrès pour les êtres vivants, qu'une réduction des coûts de fabrication ou de fonctionnement, à même de rapporter des espèces sonnantes et trébuchantes.

Ainsi telle entreprise de fabrication de papier nous vante la réduction de sa consommation d'eau alors qu'elle lui a surtout permis de diminuer ses coûts de production. Telle autre entreprise communiquera sur le remplacement de toutes ses ampoules hallogène par des LED, moins consommatrices d'énergie.

Ce sont évidemment des actions positives pour la Planète, mais il n'y a aucune de raison de s'en vanter puisqu'elle ont rapporté davantage à ces sociétés qu'elle ne leur ont coûté. Elles relèvent ainsi davantage d'une optimisation de leurs procédés que d'une volonté de limiter leur impact sur l'environnement.

Les actions écologiques coûtent souvent plus qu'elles ne rapportent. Et il n'y a qu'une manière de contraindre les marques à arrêter le greenwashing, il faut savoir le détecter, et pour ça, rien de mieux que de s'informer sur l'envers du décor.

Ainsi pour un petit florilège d'affiches publicitaires relevant du greenwashing, n'hésitez pas à taper "geenwashing publicité" dans votre navigateur internet.

Publicité du lobby des cimentiers