samedi 12 septembre 2015

Les bienfaits des forêts



A quelques semaines du début de la 21ème Conference of Parties (COP 21) à Paris, les forêts du globe sont toujours en danger. Alors que l'année dernière a été l'une des pires de ce début de siècle en ce qui concerne la déforestation. L'équivalent de deux fois la surface du Portugal (18 millions d'hectares) a disparu sans être compensé selon la plate-forme Global Forest Watch.

Pour évaluer ce chiffre, elle a utilisé le système satellitaire d'évaluation du couvert végétal de Google. Ainsi, depuis 1990, pas moins de 51.600 km2 de forêt ont disparu sans être remplacé, soit l'équivalent d'environ 10 fois la superficie du Liban. Le maintien de la couverture forestière est pourtant nécessaire à la qualité de la vie sur Terre. Car les forêts:

  • Produisent de l'oxygène
  • Captent le CO2 présent dans l'air
  • Permettent le développement de la biodiversité 
  • Nourrissent les peuples qui y vivent
  • Fournissent une énergie abordable
  • Fournissent un matériaux durable
  • Ralentissent la progression des déserts

Les forêts font directement vivre des millions de personnes à travers le monde. Ce n'est donc pas un hasard si le 14ème Congrès forestier mondial qui s'est terminé vendredi 11 septembre avait pour thème " Les forêts et les gens : Investir dans un avenir durable ". C’était la première fois que le congrès qui se déroule tous les six ans à l'initiative de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) se tenait sur le sol africain. Ce continent, ainsi que l'île de Madagascar sont d'ailleurs fortement touchés par la déforestation.

Selon la FAO, 112 pays opèrent un suivi directement sur le terrain (plus ou moins précis) de l'évolution de leur couverture forestière. Cela représente environ la moitié des Etats de la planète. Et même s'il y a de moins en moins de surface forestière au niveau mondial, le rythme auquel elles disparaissent s’est globalement quelque peu ralenti. Les efforts semblent donc porter leurs fruits. Malheureusement, certains pays ont accéléré le rythme de la disparition de leur couvert végétal (voir ci-dessous).

Pays concernés par une forte accélération de leur déforestation (World Ressource Institute)