dimanche 14 juin 2015

L'actualité green de la semaine 24 (juin 2015)



Semaine du 8 au 14 juin 2015


Les soupapes de sécurité de l'EPR de Flamanville également mises en causes

Le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville refait parler de lui pour une "défaillances aux conséquences graves" selon le gendarme du nucléaire (Irsn), des soupapes de sécurité régulant la pression dans la cuve abritant le réacteur. Cette anomalie s'ajoute à la découverte du défaut de solidité de ladite cuve, qui doit déjà être expertisée avant la poursuite de son installation. A lire ici


Des OGM retrouvés dans un contrôle de semences de la DGCCRF

On s'en doutait que les fabricants de semence OGM tenteraient d'écouler progressivement leurs graines sur le marché. On en a la preuve puisque les services de la répression des fraudes ont constaté que sur 86 prélèvements de semences effectués, pas moins de 5 d'entre eux avaient été génétiquement modifiés. Il s'agit d'une infraction à la réglementation puisque l'utilisation et le commerce de semences OGM est interdite sur tout le territoire français. Reste a savoir si ce pourcentage qui atteint tout de même 5.8% des semences testées est en baisse ou en augmentation. Parmi les cinq lots incriminés, se trouvaient également deux lots de maïs contenant des variétés d'OGM non autorisées pour l'agriculture dans toute l'Union européenne. A lire ici


La ferme usine des milles vaches dépasse bien le nombre de bêtes autorisées

L'élevage intensif, baptisé par ses opposants "ferme-usine des Milles vaches" abritait davantage d'animaux que ne lui permettaient ses autorisations. C'est un contrôle inopiné de la préfecture de la Somme qui a confirmé les informations publiées la semaine dernière par le site Reporterre sur la base du témoignage d'un ancien salarié. Il y aurait aujourd'hui 800 animaux dans l'élevage alors que l'autorisation délivrée par la préfecture est prévue pour 500 vaches laitières. A lire ici


Le sommet de Bonn préparant la COP 21 n'a pas permis d'avancée significative

La Cop 21 de Paris qui doit acter un certains nombre de décisions qui permettront de limiter le réchauffement à 2°C s'annonce mal parti. En effet, alors que les protagonistes étaient tous réunis à Bonn depuis le 1er juin afin d'avancer sur une version simplifiée du texte final qui comprenait 137 pages, les résultats ne sont pas suffisants. Le document qui sera encore négocié à l’occasion de deux autres échéances avant Paris a seulement été amendé d'environ 10% de son volume. C'est très peu selon plusieurs protagonistes qui estiment qu'un texte d'une cinquantaine de pages serait acceptable. A lire ici


La France reconnait en maladie professionnelle un cancer provoqué par des pesticides

La France a ajouté au "tableau des maladies professionnelles" un cancer du système immunitaire, le lymphome malin non hodgkinien, pour les agriculteurs exposés a des pesticides dans le cadre de leur métier. Des indemnisations -sous condition- seront donc possible pour les victimes. A lire ici


Greenpeace et la ville de Seattle contre Shell

Nous vous présentions il y a peu le combat de Greenpeace contre l'arrivée d'une plate-forme pétrolière dans le port de Seattle. Le bâtiment construit par Shell est destiné à des forages d'explorations au large de l'Alaska, autorisés par Obama. Sur place, la mobilisation continue pour les écologistes qui se relaient nuit et jour pour surveiller les activités liées à la plate-forme. Sur le front juridique, les militants ont reçu un soutien de poids, puisque le maire démocrate de Seattle qui était opposé à l'arrivée de l'infrastructure dans sa ville a porté plainte contre Shell pour non respect des règles d'accès au port. Affaire à suivre donc ! A lire ici


Pour plus d'actu, notre fil Twitter : @Env_Energie