jeudi 2 avril 2015

Profitez-en, vos voisin vous veulent du bien !


 On ne compte plus les sites internet qui se proposent de vous connecter à vos voisins pour la location ou le prêt de biens divers et variés. Et s'ils n'ont rien inventé, ces sites peuvent améliorer votre quotidien et contribuer à leur échelle à préserver la planète. Car un objet loué est aussi un objet qui ne sera pas acheté, avec à la clef des émissions de carbone en moins.

Afin de se rendre compte de l'engouement pour cette économie d'usage plutôt que de consommation, il suffit de taper "échange entre voisins" sur internet. Mon pti voisinage, Ouishare, Proxiigen, Ma résidence... des dizaines de site s'offrent à vous. Car si nos modes de vie modernes et individualistes nous ont poussé à posséder certains biens que nous utilisons rarement, la facilité du réseau internet à connecter les gens entres-eux nous permet depuis quelques années de louer ou d'échanger bien et services en quelques clics.

L'exemple le plus parlant de ce nouveau paradigme est celui de la perceuse. Avant l'apparition de ces réseaux sociaux destinés à l'échange, pour poser des tringles à rideaux vous deviez soit avoir un ami qui possédait une perceuse, et était disposé à la prêter, soit en acquérir une, qui vous servirait au mieux deux ou trois fois par an.

Sauf exception, votre voisin vous veut du bien !


Entre voisins la location est encore plus simple


Depuis quelques années déjà, il est possible en s'inscrivant gratuitement sur ces sites de sharing (partage), de savoir si parmi vos voisins plus ou moins proches il y en a qui possède le bien désiré dans leur garage. D'ailleurs ces derniers ont souvent déjà pensé à donner quelques information sur les objets qu'ils proposent à la location, ainsi que la caution qu'ils réclament.

Le même processus vaut aussi pour les menus services (installer ces fameuses tringles à rideaux). L'échange ou le dons de biens dont on ne se sert plus n'est pas non plus à exclure, à l'image de ce qui est pratiqué dans certaines entrées d'immeubles avec les objets "négligemment oublié" au-dessus du radiateur. Mais revenons à la location qui constitue le gros de l'activité de ces sites.

Evidemment, rien de nouveaux sous le soleil. Des loueurs avec pignon sur rue tels que Loxam ou Kiloutou proposent la location de petits outillages aux particuliers. Sauf qu'avec votre voisin, la démarche est encore plus simple et le coût s'en trouve sensiblement diminué (5 euros la perceuse, 2 euros le fer à repasser...). De plus, le potentiel est bien plus important puisqu'en faisant connaissance avec son voisin, on pourrait imaginer lui louer son vélo et sa tente de camping pour partir en weekend, voire sa sono pour un anniversaire.

Et soyons fous ! Pourquoi ne pas lui louer un bout de jardin pour cultiver des légumes bio comme d'autres louent leur place de parking ? La seule limite est évidemment la confiance que vous placerez dans votre voisin, et réciproquement.

L'intérêt n'est pas seulement pratique car cet échange peut aussi permettre de recréer du lien social (à condition que vous n’abîmiez pas les mèches de la perceuse). Bref que des avantages pour ceux qui auront le courage d'aller vers l'autre. Car malgré l'image dégradée qui est la sienne dans les médias, votre voisin vous veut souvent du bien !