samedi 25 avril 2015

L'Actualité green de la semaine 17




Semaine du 20 au 26 avril



Record de production de e-déchets en 2014

Le poids des déchets électriques et électroniques, a atteint un record dans le monde en 2014, à 42 millions de tonnes, contre 40 millions en 2013, selon un rapport de l'Université des Nations-Unies (UNU). Près de 60 % de ces produits étaient des équipements de cuisine, de salle de bain ou de buanderie. Selon l'étude, la Norvège est le pays qui produit la plus grande quantité de e-déchets par habitant, avec 28,4 kilos, suivi de la Suisse (26,3 kilos) et de l'Islande (26,1 kilos). La France arrive en 8e position, avec 22,2 kilos par habitant. Moins d'un sixième de ces déchets ont été correctement recyclés, souligne l'étude. Lire ici


Une plainte déposée contre la gestion d'un incident à la centrale nucléaire de Fessenheim

Des associations qui luttent pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ont annoncé lundi 20 avril leur intention de porter plainte contre EDF à qui elles reprochent d'avoir "largement minimisé" la fuite d'eau du 28 février dernier, et d'avoir « menti » à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). EDF avait mis trois jours avant d'aviser, le 3 mars, l'ASN de cet événement alors que la procédure exige une transmission d'informations immédiate. Le président de l'ASN s'était d'ailleurs récemment plaint de ce délais pour une fuite d'eau qui a tout de même dépassée "100 m3." A lire ici



Saisie record de quatre tonnes d'ivoire en Thaïlande

Quatre tonnes d'ivoire d'éléphants d'Afrique ont été saisies dans le port de Bangkok lundi 20 avril. Sept cent trente-neuf morceaux de défenses ont ainsi été trouvés dans un conteneur qui avait été expédié de République démocratique du Congo à destination du Laos. Le poids de toutes les pièces est d'environ 4 000 kilogrammes, pour une valeur de 5,7 millions d'euros. A lire ici


Les efforts pour la préservation de la baleine à bosse sont payants

L'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a proposé, lundi 20 avril, de retirer une grande partie des populations de baleines à bosse de la liste des animaux en danger d'extinction, soulignant le succès des efforts de protection depuis 1970. Elle estime que ce statut ne se justifie plus pour dix des 14 populations de ces mammifères marins. La NOAA ouvre une période de consultation publique de quatre-vingt-dix jours durant laquelle toutes les parties prenantes sont invitées à présenter leurs avis, ce qui permettra à l'agence de fonder sa décision finale sur les informations scientifiques et commerciales disponibles. A lire ici


La Banque mondiale accusée de ne pas protéger les plus pauvres

Au terme d'une longue enquête, un collectif de journalistes a révélé que la Banque mondiale néglige de s’assurer à l’avance que les projets qu'elle finance dans les pays en développement prévoient une réelle protection des populations et n’a pas la moindre idée de ce qui leur arrive après. Selon plusieurs de ses employés, anciens et actuels, la Banque Mondiale a continué à prêter à des gouvernements qui avaient porté préjudice à leurs citoyens notamment au travers d'expulsions non indemnisées, laissant ainsi entendre que les emprunteurs pouvaient impunément enfreindre ses règles. A lire ici


Une loi pour punir et réparer les préjudices à l'environnement

La remise en état ou la restauration du milieu et, d’autre part, l’engagement de poursuites en cas d’atteintes graves ou irréversibles à l’environnement vient d'être renforcée par la Garde des sceaux Christiane Taubira. La circulaire édictée concerne notamment la pollution des eaux d’origine agricole, le traitement des eaux résiduaires urbaines, la protection des espaces naturels et des espèces menacées, la qualité de l’eau, le contrôle des pêches et des déchets. A lire ici


L'appel d'offre pour le démontage des portiques de l’Ecotaxe signe la fin du fiasco

Les entreprises impétrantes ont jusqu'au 30 avril pour répondre à l’appel d’offres lancé par le ministère de l’écologie pour le démontage des portiques de l'Ecotaxe. Au nombre de 172, ils devaient servir à contrôler le dispositif GPS des poids lourds susceptibles de payer une taxe sur les quelque 4 000 kilomètres de routes retenues dans le dispositif de l’écotaxe. Cet impôt écologique, en place dans de nombreux pays européens, imaginé par le Grenelle de l’environnement en 2007 et lancé sous Sarkozy, ne verra jamais le jour devant la détermination des routiers bretons, qui contrastait avec celle du gouvernement.

L’appel d’offres, publié le 28 février concerne notamment 160 portiques – les chiffres sont donnés par le ministère « à titre indicatif » –, 986 panneaux de signalisation, 718 000 boîtiers embarqués dans les camions, mais aussi la dépose et le transport du centre informatique de Metz. Aux 403 millions d’euros de montant des indemnités prévues par le protocole d’accord négocié entre les deux parties. Il doit aussi s’acquitter de la créance d’Ecomouv’ auprès des banques, soit près de 400 millions d’euros, une dette échelonnée jusqu’en 2024. La facture finale de l’écotaxe s’approche donc du milliard d’euros. A lire ici


Autorisation massive de 17 OGM par l'U.E

La Commission européenne a autorisé, vendredi 24 avril, l'importation et la commercialisation de dix-sept OGM destinés à l'alimentation humaine ou animale et deux fleurs génétiquement modifiés. L'autorisation, qui prend effet immédiatement, vaudra pour dix ans. Les Etats membres pourront toutefois interdire leur utilisation sur leur territoire, selon une réforme présentée mercredi. Les capitales pourront évoquer des motifs de politique agricole, d'aménagement du territoire ou des conséquences socio-économiques pour interdire la culture de ces OGM.Onze de ces OGM appartiennent à la multinationale américaine Monsanto. A lire ici


Pour aller plus loin, tous les articles green de cette semaine sont sur mon fil Twitter