samedi 11 janvier 2014

La très verte Singapour serait-elle écolo ?


C'est l'un des "quatre dragons" avec Hong-Kong, Taïwan et la Corée du Sud, mais peu de gens le savent, Singapour est probablement l'un des pays les plus attaché au respect de l'environnement. La ville-cité de 500 km2 est d'ailleurs surnommée la "ville jardin" eu égard à l'étendue de ses nombreuses zones vertes.

Le plus étonnant est que les gouvernements successifs aient tenu à conserver cette spécificité malgré une densité de population de 7.126 hab/km2, supérieure à celle de Hong-Kong (6.405 hab/km2) qui aurait pu pousser à urbaniser les zones vertes. Bien au contraire Singapour revendique son attachement à son cadre de vie à tel point que la ville-état a inauguré un parc de 54 hectares en plein centre-ville en 2012. Ce dernier est venu rejoindre une liste impressionnante de jardins qui s'épanouissent aux pieds des grattes-ciels.


Contrairement au Costa-Rica qui a beaucoup investit dans le tourisme vert depuis le milieu du 20 ème siècle,  Singapour, a d'abord fait ce choix pour ses habitants, qui sont parmi les plus riches au monde. Conscient de la richesse écologique que recèle les forêts, les mangroves et le littoral du pays, le gouvernement communique de plus en plus sur ces aspects. Il sanctionne aussi par de fortes amendes le moindre écart de conduite qui menacerait l'environnement. Un mégot de cigarette jeté par terre vous coûtera aussi cher que de ne pas respecter un panneau de stop. Dans ce souci de propreté, les chewing-gum sont également interdit à la vente. Le pays est considéré comme l'un des plus propre du continent et surnommé la "Suisse de l'Asie".

Mais il n'y a pas que le gouvernement qui s'occupe d'environnement dans ce micro-état. Une ONG baptisée "Singapor Environmental Council" créée en 1995 encourage et récompense une multitude d'initiatives d'entreprises autour de la préservation de l'environnement et des ressources naturelles.


Les non-sens écologiques de Singapour


Pourtant comme d'autres éco-cités, Singapour n'échappe pas aux paradoxes qui fanent son image d'Etat green. Depuis 2008, le pays accueille chaque année la seule course nocturne de Formule 1, une aberration écologique qui provoque entre autres une consommation électrique gargantuesque.

De plus, les étrangers surnomment aussi Singapour, "le climatiseur géant" au regard de l’appétence de ses habitants pour l'air conditionné. Située en zone tropicale, la température extérieure oscille autour de 25° toute l'année. Dans quasiment tous les bâtiments règne une fraîcheur plus proche des 20°. C'est le cas des administrations, des magasins et des centres commerciaux, mais aussi des transports publics et de chaque foyer.

Pour comprendre pourquoi 75% de singapouriens ont l'air conditionné chez eux, lisez cet article de Rue 89 : http://blogs.rue89.nouvelobs.com/singapour-sans-ordonnance/2013/12/08/singapour-ce-climatiseur-geant-231827

Carte de l’île principale de Singapour révélant de nombreux espaces verts